Publication : L'actuariel Janvier 2019

Les français et l’argent. Je t’aime, moi non plus

Juliette Nouel

LES FRANÇAIS, L’ARGENT ET LE BONHEUR…

L’étude « Les Français, le bonheur et l’argent », sortie en mai 2018 et réalisée par l’équipe du Centre pour la recherche économique et ses applications (Cepremap), confirme que les Français sont en déficit chronique de bonheur et clairement ceux qui se déclarent les moins heureux de tous les Européens. « Mais le résultat le plus surprenant de cette étude, le voici : quand on mesure la contribution du revenu individuel au bonheur, la France est le pays où l’association entre revenu et satisfaction est la plus forte », relate Elizabeth Beasley, économiste et chercheuse au Cepremap. Et cela dans tous les domaines, y compris la santé, la sécurité et le temps libre. La France se place ainsi devant le Luxembourg et l’Allemagne, les Italiens et les Suédois étant ceux pour qui l’argent compte le moins dans cette appréciation. En résumé, les Français sont à la fois les moins satisfaits et ceux qui font le plus dépendre leur niveau de satisfaction générale de l’argent.

L’hypothèse du Cepremap pour expliquer ce constat : le revenu serait devenu en France un mécanisme amortisseur face aux chocs que l’État ne prend plus en charge mais aussi face à la lente dégradation des conditions de vie. « Une hypothèse d’autant plus forte, souligne Elizabeth Beasley, que les Français sont également, au sein de tous les pays de l’OCDE, ceux qui montrent le plus bas niveau de confiance envers les autres en dehors de leur cercle familial et amical. Les pays scandinaves, hors Finlande, affichent une confiance trois fois supérieure. » Les ressources financières propres à chaque ménage constitueraient ainsi un garant contre le déclin du pays mais aussi une assurance contre la perte de solidarité. Est-il étonnant dès lors que les Français, persuadés qu’ils vont devoir faire face seuls à de sombres imprévus, n’aillent pas risquer de perdre ce matelas de bonheur sur les marchés ?

Notes et éclairages

1. Auteur de La Sagesse de l’argent, éd. Grasset, 2016. Propos extraits
d’une interview sur BFM TV du 18 avril 2016 et d’une tribune dans
Le PointLa haine de l’argent : une passion française») du 17 janvier 2014.

2. In «Pourquoi les Français n’aiment pas l’argent?», Les Échos
du 26 juin 2015.

3. Auteur de L’Épreuve de l’argent, éd. Calmann-Lévy, 2012.

Lire la suite… L’investissement au service de l’intérêt général