Publication : L'actuariel Numéro 7 Janvier 2013

Vices et vertus de la titrisation

L’incendie qui a mis le système financier du monde occidental à genoux a été allumé aux États-Unis par la titrisation, par ses excès et les abus qu’elle a permis. Néanmoins, sans cet outil, les banques se retrouvent dans l’impossibilité de financer seules l’économie réelle. Assureurs, fonds de pension et autres investisseurs institutionnels sont appelés à la rescousse. Mais que peuvent-ils faire quand l’octroi de prêts est interdit ou décrié, tout au moins en direct ? Se tourner à nouveau vers la titrisation…

Séverine Guignard

SOMMAIRE :  

  1. UN COUPABLE VITE DÉSIGNÉ
  2. QUAND LES ASSUREURS TITRISENT A LEUR TOUR
  3. GLOSSAIRE
  4. INTERVIEW D’ODILON MAUCOUR, COAUTEUR DE 20 PROPOSITIONS POUR RÉFORMER LE CAPITALISME, DE FORMATION ÉCONOMIQUE ET GÉRANT DE PORTEFEUILLE SUBPRIME DANS UNE GRANDE BANQUE EUROPÉENNE
________________________________________