Publication : Le parisien Économie 19 Novembre 2015

Les entreprises s’appuient sur le sport pour sensibiliser au handicap

Chaque année, des dizaines de manifestations sportives permettent de fédérer les collaborateurs. C’est aussi un enjeu important en termes d’image.

Florence Puybareau

Téléthon de la Finance, Virades de l’espoir, raid Handi-valide, Odyssea… On ne compte plus le nombre de manifestations sportives qui s’organisent avec pour objectif de porter une cause, le plus souvent médicale.  « En course à pied, pour que les organisations s’en sortent, il faut être solidaire », note un brin ironique Olivier Coustère, le directeur de la Course du cœur, une épreuve qui depuis trente ans a pour objectif de sensibiliser au don et à la greffe d’organes. Une course pionnière puisque dès l’origine, elle a intégré des entreprises qui alignent chacune 14 collaborateurs/trices pour les 4 jours et 4 nuits que dure l’épreuve entre Paris et les Arcs (Savoie). « C’est un investissement assez lourd, environ 25 000 euros », souligne Olivier Coustère, mais néanmoins le taux de turn-over parmi les entreprises participantes est très faible. A l’instar du laboratoire Roche, la plupart reviennent plusieurs années de suite : « C’est une traduction de notre engagement dans le monde de la santé et un moment de communication non seulement auprès des collaborateurs mais aussi des associations de patients et des professionnels de santé », souligne Laurence Séguillon, à la direction des Affaires Publiques et de la Communication.

Même constat chez l’éditeur de logiciel SAS qui va fêter sa sixième participation à l’épreuve et communique régulièrement en interne : « Cela allie dynamique sportive et action citoyenne. Nous avons une page Facebook pour échanger au sein de l’entreprise. Et après la course, nous organisons un barbecue qui permet de se retrouver avec l’équipe », explique  Miguel Labourg, directeur des ressources humaines de SAS France.

CHANGER LES REGARDS

Les entreprises ont bien perçu l’enjeu et, surfant sur l’image positive que véhicule la pratique sportive, elles sont de plus en plus nombreuses à participer à des challenges, outils de solidarité en interne et de communication vis-à-vis des clients.  Ainsi Axa qui, dans le cadre de son action de bénévolat Axa Atout Cœur, accompagne ses salariés tout au long de l’année dans différentes épreuves solidaires tout en communicant largement sur ses initiatives.

Stéphane Rivière, fondateur du site de recrutement Talentéo, a pour sa part initié un challenge inter-entreprise réunissant personnes handicapées et valides dans la région de Grenoble (Isère). L’idée ? Organiser tout au long de l’année une série d’épreuves sportives (karting, ski…) et des forums pour l’emploi, chaque événement permettant aux entreprises d’engranger un certain nombre de points. Ticket de participation : 10000 euros environ. « Je voulais créer un événement qui dure dans le temps afin que l’engagement des entreprises ne soit pas seulement sur une journée. » Une journée qui a déjà séduit six entreprises de la région dont le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) : « Cela  a permis de changer le regard des collaborateurs sur le handicap et c’est un moyen de communiquer en interne. Nous faisons aussi beaucoup de reportages vidéo », explique Marc Samaille, responsable de la Mission Handicap.

DÈS L’ÉCOLE

Sensibiliser les futurs cadres d’entreprise, tel est l’objectif du « Challenge du Monde des grandes écoles et universités » qui se déroule chaque année au mois de mai en partenariat avec la Fédération française d’athlétisme. Epreuves sportives, animations ludiques, forums des métiers… L’événement est pour les entreprises participantes (une dizaine) l’occasion de recruter et de communiquer sur leur stratégie handicap. www.cdmge.fr