Publication : Le parisien Économie 5 Octobre 2015

Et pourquoi pas les comptes à terme ?

Marie Nivas

L’AVIS DE PHILIPPE CREVEL, directeur du Cercle de l’épargne

« Des produits à regarder au cas par cas »

Que penser des comptes à terme dans un contexte de baisse des taux d’intérêts ?

Les comptes à terme sont des produits d’attente un peu généralistes, plutôt utiles à court ou très court terme. Ils sont un peu tombés en déshérence ces dernières années en raison d’une fiscalité qui peut être pénalisante. Il faut comparer les rendements des comptes à terme à ceux de l’assurance-vie et des fonds en euros, qui peuvent parfois être supérieurs.

Les comptes à terme adossés à d’autres produits sont-ils à recommander ?

On trouve effectivement  des « packages » proposés par les établissements. Il est important de bien les regarder au cas par cas, en fonction de son projet, et de faire des arbitrages en prenant en compte les frais, la fiscalité et l’éventuelle complexité du produit. Dans le cas d’un produit d’épargne, celle-ci n’est jamais un atout.

La rémunération de l’épargne va-t-elle remonter ?

La baisse des taux est durable, et on n’imagine pas une remontée des taux d’intérêts pour le moment. Les actions et les unités de comptes offrent quand même des opportunités pour les gens qui ont le cœur bien accroché. Et n’oublions pas l’or : s’il descend sous la barre des 1000 dollars l’once, il peut être intéressant d’en acheter dans la perspective de la remontée

Les Français ont renoncé à placer leur argent en raison des faibles taux d’intérêt…

Oui, c’est exactement ce que souhaite le gouvernement, qui veut que les Français consomment !